Review Of Print

Login

Bureautique * Etudes

Les salariés veulent être formés au numérique

Etude Ricoh : plus de 2/3 des salariés souhaitent que leurs employeurs les forment davantage aux technologies numériques
Les salariés européens veulent utiliser davantage les technologies numériques au travail mais reconnaissent manquer de connaissances pour être efficaces, selon une étude menée par Censuswide pour Ricoh Europe.

Près de 40% des 3600 employés européens interrogés et 36% des répondants français, affirment que leur manque de connaissances les empêche d'utiliser les nouvelles technologies de manière efficace. Pour la France, 66% souhaitent que leurs employeurs accordent une plus grande importance aux formations. Ils sont seulement 33% à penser que leur entreprise investit assez pour les former.

Javier Diez-Aguirre, vice-président marketing d'entreprise, explique : « Nous constatons en Europe un fort engouement pour le numérique et son impact sur la productivité. L'intelligence artificielle et l'automatisation des tâches vont transformer notre façon de travailler, mais le manque de formation va réduire le rendement de manière considérable. Les entreprises doivent tenir compte de ceux qui vont utiliser les technologies numériques. Aucun investissement en infrastructure ou équipement ne sera utile si l’entreprise n'encourage pas ses employés à développer les compétences adaptées. »

34% des salariés européens et 40% en France, disent ne pas bénéficier des bons outils et équipements pour tirer parti des nouvelles technologies même les plus basiques, telles que Microsoft Office, une imprimante multifonction ou leur ordinateur ; et encore moins des technologies numériques comme l'automatisation de processus complexes !

Les différences de générations toujours plus marquées
64 % des salariés français pensent que leurs collègues les plus jeunes sont plus aptes à travailler avec de nouvelles technologies. Plus inquiétant, ils sont 33% à penser que cet avantage pourrait menacer leur travail dans un futur proche. C’est d’ailleurs la peur du changement qui est l’une des raisons invoquées par 25% des 45 ans et plus, pour expliquer la lenteur du déploiement des technologies numériques en entreprise.
Or, à chaque tranche d’âge, des besoins différents : les séniors (55 ans et plus) souhaitent pour 48% d’entre eux que les technologies numériques leur donnent un accès immédiat aux données nécessaires pour accomplir leur travail. Les jeunes (18-24 ans) souhaitent quant à eux que ces technologies facilitent le développement de l’esprit d’équipe (19%) et l’accès à leur manager (12%). Les 25-34 ans y voient une opportunité de télé-travailler plus facilement (44%).
Les 34-44 ans ont une approche pragmatique : les technologies numériques doivent éliminer les tâches répétitives (pour 42%) et permettre d’automatiser les tâches administratives (pour 39%).
Les 45-54 ans estiment de leur côté à 34% que ces technologies doivent faciliter l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Diez-Aguirre ajoute : « Notre étude démontre que les salariés considèrent plutôt la technologie comme un moyen d'obtenir un travail de plus grande valeur. Cependant, il ne s'agit pas seulement de faire en sorte que les employés soient plus confiants pour utiliser une nouvelle technologie. Développer un environnement de travail numérique avec succès demande un ensemble de compétences et des besoins variés doivent être pris en considération. Il est essentiel de communiquer avec les employés à chaque étape. »

http://thoughtleadership.ricoh-europe.com/fr/empowering-digital-workplaces/ 

Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2012

Top Desktop version